Symptômes

Existe-t-il des signes avant-coureurs des crises ?

Les crises peuvent être précédées de certains signes (prodromes) que les patients apprennent à reconnaître. Ces signes avant coureurs ne sont pas systématiques et dépendent des patients : de nombreux patients n’ont pas de signes avant coureurs identifiés :

Quelques uns des signes les plus fréquents :

  • éruption cutanée (auréoles rosées en dessins géographiques), sans démangeaison
  • fatigue, sensation d’épuisement,

Plus rarement :

  • changement brutal d’humeur, irritabilité, agressivité,
  • anxiété, maux de tête,...

Quelles sont les localisations des crises ?

Toutes les parties du corps peuvent être affectées, mais plus généralement :

  • Les mains et les pieds,
  • Le ventre (intestins) : les oedèmes abdominaux sont responsables de douleurs et de vomissements parfois très intenses.
  • Le visage,
  • La gorge : les oedèmes du larynx peuvent obstruer les voies respiratoires et constituent une urgence vitale (risque d’asphyxie) nécessitant une prise en charge spécifique et urgente.
  • Les organes génitaux externes
  • Plus rarement : Membres, articulations (épaule, hanche), œsophage, vessie…

Les crises peuvent partir d'une région puis s'étendre à une autre avant de se dissiper. Si les crises ne touchent habituellement qu'une seule localisation, les crises simultanées à plusieurs endroits ne sont pas rares.